Texel derrière Feltkütur 1/3

L'HISTOIRE DE TEXEL 1/3

Texel derrière Feltkütur

On se souvient que l’année 1967 fut marquée par l’expo ainsi que l’inauguration du métro de Montréal, ce fut également l’année de fondation de Texel. Et oui, c’est en 1967, que le groupe Chassé fonda Texel. À ses débuts, l’entreprise ne comptait seulement que deux employés. À ce moment, la superficie totale était de 10 240 pieds carrés répartie sur deux étages.
Capsule#2.2

Depuis 1967

On y fabriquait principalement des couvertures de lit et des feutres de non-tissé pour le secteur de la chaussure. Les feutres de non-tissé remplaçaient les feutres de laine que
l’on retrouvait notamment dans les bottes d’hiver.
C’est petit à petit que les produits de Texel remplacent les tissés déjà utilisés par les clients. À cette époque, le procédé d’aiguilletage est une nouveauté au Québec. Le chiffre d’affaires de l’entreprise était d’environ 50 000$.
Capsule#3.2
Capsule#1.3

1969

 
En 1969, la superficie totale est doublée à 20 992 pieds carrés, pour faire place à une deuxième ligne de production. En 1970, le personnel de l’usine double pour atteindre huit employés et deux agents manufacturiers. Texel commence la production de feutres spécialisés dans les applications sportives pour des compagnies telles que Cooper et CCM. 
Capsule#2.1
Capsule#3.1

1971

En 1971, un troisième agrandissement a lieu pour faire place à une troisième ligne de production que l’on nomme L01 et ainsi porter la superficie à 26 368 pieds carrés. On y fabrique des feutres 100% viscose pour la fabrication de chapeaux. En 1973, l’usine compte 12 employés à la production.

1974

En 1974, Texel embauche son premier directeur de production et un mécanicien pour un total de 14 employés. On commence aussi la production de fourrures synthétiques.
 
Un an plus tard, Texel procède à un agrandissement sur deux niveaux. On ajoute une quatrième ligne de production que l’on nomme L04 et deux fours.
Capsule#4.3
Capsule#4.5

1976

En 1976, tandis que les Jeux olympiques se déroulent à Montréal, Texel développe ses premiers géotextiles basés sur des produits français. On commercialise la gamme de produits sous l’appellation « Série 76 » en clin d’œil à son année de commercialisation. On installe une roulotte devant l’usine en guise de bureau.
Lentement, mais sûrement, Texel prend de l’expansion....

À suivre ...